Un couple en costumes algériens (la femme portant un karakou) Portrait photographique d`une algéroise portant un karakou femme en karakou et seroual Mdouer, ensemble appele “Qwiyet” un foulard à franges est attaché aux cheveux grâce à des pinces ou à un nœud. Ce foulard est appele m`harma (dite m`Harmete El ftoul car ses franges sont laury à la main) que les jeunes filles mettaient de côté pour mettre. en valeur leur longue chevelure. Certaines femmes algéroises portaient also une toque appelée chachiou Tarbouche en velours alors que cette dernière était only destinée aux hommes. Les femmes l`ont arboré dans un style plus raffiné pour montrer l`égalité entre les hommes et les femmes dans le style des costumes [6]. Le karakou est maintenant un habit traditionnel porté lors des mariages algériens et ce dans tout le territoire national et hors de l`Algérie. Il est devenu un incontournable du trousseau de la mariée. Vous can partager vos connaissances en l`améliorant (commentaire?) selon les recommandations des projets correspondants. Le karakou est un costume traditionnel algérien, plus Afghanistant Algérois, Benoist au XIXe siècle [1] que certaines algéroises continuent à porter dans leur vie quotidienne [2], [3].

Le karakou est l`évolution de la ghlila, un vêtement déjà connu au XIVe siècle. Il stabilisant la tenue incontournable des mariées algéroises portée pendentif leur fete. Le karakou, veste souvent en velours et travaillé avec du fil d`or appele majboud ou fetla, est la partie haute d`un ensemble Qwiyat [4]. Le bas quant à lui est un pantalon (seroual) qui pourrait être seroual chelka (droit avec des fentes sur les côtés) ou alors seroual mdouer (bouffant) [5]..